TRADUIRE VOTRE SITE WEB

Traduire votre site web joue un rôle essentiel dans un pays comme le Canada où  90.1 % de la population canadienne et 90 % des foyers québécois sont reliés au web par le biais d’appareils mobiles, informatiques et électroniques.

Traduire votre site web met le monde à votre portée!

Ces taux de connexion frisent les 100 %. C’est pourquoi je confondrai volontairement la population générale avec la population connectée dans le courant de cet article traitant de traduction de site web. Internet offre donc une grande opportunité aux entreprises québécoises et canadiennes de toutes tailles pour aller chercher cette population.

Toutefois, atteindre ces millions d’internautes peut présenter quelques challenges. Le site web est l’un des outils qui permettent d’établir un contact visuel avec les internautes. C’est la vitrine qui permet au public connecté de trouver les informations concernant les produits et services de l’entreprise.

Cependant, pour mieux communiquer avec les internautes, il est important de le faire dans leur langue maternelle. Soit le français ou l’anglais dans un pays bilingue comme le Canada. Il existe 5 excellentes raisons pour traduire votre site web :

  • Multiplie les opportunités dans la province bilingue du Québec
  • Vous apporte de nouveaux clients sur le plan interprovincial
  • Ouvre des marchés sur le plan international
  • Favorise l’exportation de vos produits et services
  • Représente un investissement et non une dépense

Traduire votre site web multiplie les opportunités au Québec

Un site web bilingue présente un grand intérêt pour les entreprises au niveau de la province du Québec. Comme les statistiques de statistiques Canada l’ont prouvé, tous les Québécois ne sont pas francophones. Il existe au Québec, des Québécois anglophones, des clients potentiels qui ne peuvent pas être touchés via un site web unilingue (français).

Drapeaux des provinces canadiennes

Traduire votre site web multiplie les opportunités dans la province du Québec

Le tableau ci-dessus indique que le taux de bilinguisme français-anglais s’est établi à 44,5 % au Québec en 2016. Cela signifie qu’un site web bilingue (français-anglais) aurait la potentialité d’atteindre près de la moitié des internautes canadiens.

Seulement 32,12 % des internautes canadiens y compris le Québec sont susceptibles d’être touchés dans le cas d’un site web unilingue (français).
Au Québec comme partout ailleurs, l’entreprise qui veut toucher un maximum de prospects via son site internet se doit d’être au moins bilingue.

Votre site web bilingue apporte de nouveaux clients sur le plan interprovincial

La nécessité de posséder un site bilingue est encore plus urgente quand il s’agit de rapports commerciaux entre les provinces. Cela s’explique par le fait que le processus de communication via internet est nettement différent dans un état national unilingue par rapport à un état fédéral et de surcroît bilingue.

Une entreprise française ne connaitra pas de barrière linguistique à l’intérieur du territoire français pour cibler les internautes français. Son site web unilingue a la possibilité d’atteindre théoriquement 100 % des Français connectés.

Il est évident que cette même entreprise française devra développer un site web au moins bilingue si elle envisage de solliciter une audience beaucoup plus diversifiée.

Montréal-Toronto

Montréal-Toronto

Au Canada, pays fédéral et bilingue, les provinces ont une grande autonomie en matière d’échange commercial. Mais, la langue constitue souvent une barrière de communication principalement entre le Québec et le reste du Canada.

Je vais considérer quelques chiffres relatifs au commerce entre les provinces du Québec et de l’Ontario pour illustrer mes propos.

Le Québec vend à l’Ontario pour 40 609,8 milliards et achète pour 43 370,8 à ce dernier. Les échanges de biens et services entre le Québec et l’Ontario représentent plus de 60% du commerce interprovincial du Québec. Du côté de l’Ontario, l’échange avec le Québec équivaut à près de 40% de ses échanges avec les autres provinces.

Ce n’est pas la peine de chercher midi à 14 h. L’économie du Canada est fortement concentrée dans ces deux provinces. Pour une entreprise québécoise, un site web bilingue (français-anglais) ouvrira les portes du grand marché de l’Ontario anglophone, le plus important au pays.
Inversement, l’entreprise ontarienne qui veut toucher les internautes francophones au Québec et accéder à ce marché, le second en importance au Canada, se doit d’avoir un site internet bilingue (anglais-français).

L’ouverture de marchés sur le plan international

Les échanges de biens et services du Canada avec le reste du monde se caractérisent par une grande dépendance du Canada vis-à-vis du marché des États-Unis. 85 % des échanges du Canada se font avec ce pays. Ces échanges revêtent un caractère de quasi-monopole.

Par contre, les É.-U. C’est aussi un pays où l’on pratique de l’ostracisme en matière de langues. Fort de son hégémonie sur le web,  l’anglais domine sans partage les communications dans ce pays.

La traduction de  votre site web ouvre des marchés sur le plan international

Forum économique mondial de Davos en Suisse

Et pis toi, mon p’tit gars, S’Il te vient des envies de pénétrer le vaste marché de notre voisin au sud, tu as intérêt à communiquer dans la langue de l’oncle Sam : l’anglais. Cela devient même un impératif pour des entreprises francophones.

Il existe une autre raison très importante qui devrait inciter les entreprises canadiennes et québécoises à opter pour un site web bilingue : les accords de libre-échange entre l’Europe et le Canada.
D’après des statistiques généralement admises, 85 % des acheteurs en ligne préfèrent effectuer des transactions dans leur propre langue.

Cela se comprend. Personne n’aime se casser la tête avec les subtilités d’une langue étrangère quand on peut communiquer dans sa propre langue.
Cependant, l’Europe est une mosaïque de langues et de peuples. À moins d’être une multinationale et d’avoir de gros moyens, il est inutile d’envisager de traduire votre site web dans les 24 langues présentes au sein de l’Union européenne.

Dans ce cas, votre site bilingue devrait être bilingue anglais-français. L’anglais ferait office de langue de communication par défaut, de trait d’union entre les différentes langues de l’UE.
Quant au français, il présente l’avantage d’être l’une des deux langues de travail de l’Organisation des Nations Unies et la langue officielle ou de travail de plusieurs organisations internationales ou régionales, dont l’Union européenne.

Donc, un site bilingue anglais français permettra aux entreprises canadiennes et québécoises d’aller jouer dans la cour des Européens et bien au-delà.

Traduire votre site web favorise l’exportation   

Favorise l'exportation de vos produits et services

Trouver des marchés à l’exportation

Vous vous interrogez toujours concernant les bénéfices d’un site web bilingue? Eh bien voici une raison supplémentaire: l’exportation.
Les statistiques du Ministère britannique au Commerce, à l’Innovation et aux Compétences (UKTI) démontrent que les entreprises qui ont une présence internationale améliorent leur productivité de 34 %. Elles ont aussi 12 % plus de chances de survivre que celles qui n’exportent pas. Selon ces mêmes statistiques, les entreprises exportatrices déduisent que l’exportation favorise l’innovation.

L’observation précédente concernant la multitude de langues dans l’Union européenne reste vraie quand il est question des langues les plus utilisées sur internet. Des considérations concernant l’importance de ces langues sont stratégiques pour les entreprises visant l’exportation. Mais tout est question de moyens.

Si vous avez les moyens, il serait judicieux de cibler l’une des neuf langues utilisées sur Internet connaissant des taux de croissances les plus rapides. Ces langues concernent plus de 55 % des internautes.

Voici ces langues dans un ordre d’importance décroissant : l’arabe, le russe, le chinois, le portugais, l’espagnol, le français, l’allemand, le coréen et le japonais. Néanmoins, les cinq langues les plus utilisées sur le web restent : l’anglais, le chinois, l’espagnol, l’arabe et l’allemand.

Mais à défaut d’avoir les moyens de vos ambitions, un site web bilingue anglais français c’est tout ce qu’il faut pour attendre un grand nombre de prospects sur le web.

C’est un investissement et non une dépense

La différence entre une dépense et un investissement est souvent assez subtile. Car en réalité, l’investissement est aussi une dépense. On parle parfois de dépense d’investissement.

Alors une dépense serait l’utilisation de ressources financières pour satisfaire nos besoins en biens et services. La notion de dépense sous-entend la consommation immédiate : dépense alimentaire, dépense médicale, dépense vestimentaire, etc. D’une façon générale, les gens ont une mauvaise opinion des dépenses.

Investir dans la traduction de site web

Investir dans la traduction de site web

Un investissement c’est une forme de placement. C’est le fait de bloquer pendant une certaine durée un certain montant d’épargne dans une opération financière pouvant apporter un gain. La notion d’investissement implique la durée et le gain ou bénéfice.

C’est en ce sens que l’argent supplémentaire que vous dépensez pour créer un site web bilingue en lieu et place d’un simple site unilingue représente un investissement. Cela veut dire que votre site doit apporter un gain supérieur au montant que vous avez sorti.

Ce gain se manifeste sous différentes formes:
• Communiquer en ligne plus facilement
• Gagner en visibilité (votre entreprise)
• Distinguer votre entreprise par rapport à la concurrence
• Gagner de nouveaux clients
• Conserver votre clientèle

Quelles sont les options possibles?

Plusieurs options pour la traduction de votre site web

Plusieurs options pour la traduction de votre site web

Si vous réunissez des compétences à la fois dans les domaines des métiers de la création web et de la traduction, auquel cas vous pourrez réaliser votre site web bilingue ou multilingue vous-même.
Dans le cas contraire, il va falloir vous adresser à des fournisseurs de services spécialisés dans ces domaines. Plusieurs cas de figure peuvent se présenter.

Voici deux tableaux des solutions proposées :

1- Traduire votre site web en mode création (Vous êtes en train de créer un site web)

FournisseurAvantagesInconvénients
Agence web• Travail professionnel: création, traduction et référencement,
• Présente des garanties.
Coûts généralement très élevés.
Webmaster• Travail assez professionnel,
• Coûts relativement modérés.
S’occupe plutôt des aspects techniques: création du site, son référencement.
Agence de traduction• Travail professionnel
• Coûts relativement modérés
• Présente des garanties.
S’occupe plutôt des aspects de langue (traduction, correction et adaptation).
Traducteur autonome
(Pigiste)
Coûts relativement faibles.Travail aléatoire- C’est au cas par cas.
Traduction automatiqueCoûts nulsTravail médiocre, voire nul.
Conclusion

2-Traduire votre site web existant

FournisseurAvantagesInconvénients
Agence de traduction• Travail très professionnel,
• Coûts : modérés à élevés,
• Présente des garanties.
S’occupe plutôt des aspects de traduction, de correction, d’adaptation et du référencement.
Traducteur autonome (Pigiste)• Travail professionnel,
• Coûts relativement modérés.
• S’occupe plutôt de l’aspect langue (traduction),
• C’est au cas par cas.
Traduction automatiqueCoûts nulsTravail médiocre, voire nul.

Quelques conseils

Laisser un commentaire