Revenir à Langues

Traduction allemand

Lorsqu’il s’agit de traiter des affaires avec l’Europe traduction allemand est devenue presqu’un passage obligé.

L’Allemagne est la première puissance économique d’Europe ainsi que la quatrième puissance économique mondiale. Elle compte parmi les pays industrialisés les plus développés et les plus performants dans le monde.

Elle figure parmi les premiers mondiaux dans les secteurs de l’aéronautique, de l’automobile, de l’industrie chimique et de la construction mécanique. L’Allemagne est en 2011 le deuxième exportateur mondial et elle est le pays présentant le plus grand excédent commercial du monde.

Elle a aussi le taux de chômage le plus bas parmi les 19 États membres de la zone euro, ce taux s’établissant à 3,9 % en décembre 2016, d’après Eurostat. L’Allemagne affiche un niveau de vie « très élevé » : elle est 4e au classement IDH en 2016.

Traduction allemand gagne en importance

L’allemand est la langue officielle de 6 pays en plus d’être parlée dans plusieurs autres. Elle constitue la 3e langue la plus apprise et la 10e la plus parlée. Principalement communiquée à l’intérieur de l’Europe, elle est traduite pour une grande variété de domaines comme le droit, les affaires, la technologie et bien d’autres.

Finest Translations est la référence en matière de traduction allemand. Nous traduisons des documents rédigés en allemand vers d’autres langues. Inversement, nous traduisons des documents rédigés en d’autres langues vers l’allemand.

Langue de traduction allemand

La langue officielle du pays est l’allemand.  L’allemand standard, appelé en Allemagne Hochdeutsch, n’est pas la langue vernaculaire de tous les germanophones.

En effet, plusieurs millions d’Allemands parlent dans leur vie quotidienne l’un des dialectes allemands. Ces nombreux dialectes peuvent être rattachés géographiquement à trois groupes, du nord au sud : le bas-allemand (Niederdeutsch), au centre les dialectes saxon et franciques (francique mosellan, francique rhénan), et au sud le bavarois et l’alémanique souabe (voir la liste complète des dialectes dans l’article détaillé sur la langue allemande).

La différenciation nord-sud (bas-allemand / haut-allemand) est apparue à partir du vIe siècle. En 1980, on estimait qu’environ 50 % des Allemands utilisaient dans leur vie quotidienne l’un de ces dialectes sans jamais l’écrire.

L’Anglais est très répandu, et est la première langue étrangère et commerciale : le quotidien Aktuelle Woche estime[réf. insuffisante] qu’au moins 50 % des Allemands parlent anglais, ou ont des notions d’anglais, et 30 % des Allemands parleraient anglais couramment. Le français, qui avait un taux de connaissance de quelque 15 % dans les années 1970, a maintenant moins de 5 % de locuteurs en seconde langue.

 

Vous aimez ce contenu? Alors, partagez-le avec vos amis!